Accueil > Achat-Vente > Dossiers experts > Placements immobiliers, financiers et boursiers > Placements réglementés > Impôts : des pistes pour alléger votre fiscalité immobilière

Impôts : des pistes pour alléger votre fiscalité immobilière

Rechercher dans ce sous-dossier
Article
Le fisc n’est pas tendre avec le propriétaire bailleur. Les loyers encaissés sont, en effet, réintégrés dans sa base imposable à l’impôt sur le revenu (IR) et taxés à son taux marginal d’imposition, plus les prélèvements sociaux (15,5 %). « Avec un taux marginal d’imposition de 45 %, on arrive vite à une taxation dépassant les 60 %. Après, il ne reste plus grand-chose », constate Hervé de La Tour d’Artaise, président de l’association française des Conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC). C’est d’autant plus vrai si vous êtes soumis à la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus – applicable à compter des revenus de 2011 – dont le taux peut atteindre jusqu’à 4 % pour les revenus supérieurs à 500 000 € (célibataires) ou 1 M€ (couples mariés). Dans le pire des cas, vos revenus fonciers pourront être amputés de 64,5 % !
Indices et chiffres
Nom Date d'ajout de la source
Quel régime fiscal pour quel investissement locatif ? 22/02/2013
Pour lire cet article et ses sources connectez-vous ou abonnez-vous !
Se connecter
NOUVEL ABONNÉ ? S'INSCRIRE
Contactez-nous au 01 57 08 61 70
Nouvel Abonné
Pour une information sur notre tarification ou sur l’étendue des services proposés, nous vous invitons à remplir le formulaire.