Médicaments : la mention "non substituable" autorise le tiers payant

Rechercher dans ce sous-dossier
Article
Comme nous l’écrivions le mois dernier (n° 1077, Assurance maladie : Pas de médicament générique, pas de tiers payant), les patients refusant le médicament générique proposé par leur pharmacien ne peuvent plus profiter du tiers payant, sauf si le médecin a inscrit sur l’ordonnance, à la main, en toutes lettres et ligne à ligne, la mention « non substituable ».
Pour lire cet article et ses sources connectez-vous ou abonnez-vous !
Se connecter
NOUVEL ABONNÉ ? S'INSCRIRE
Contactez-nous au 01 57 08 61 70
Nouvel Abonné
Pour une information sur notre tarification ou sur l’étendue des services proposés, nous vous invitons à remplir le formulaire.