Sécurité routière : fini l'impunité des Français sur les routes belges

Rechercher dans ce sous-dossier
Article
Depuis le 30 juin, les automobilistes français flashés sur les routes belges pour un excès de vitesse ou un franchissement de feu rouge doivent payer leur amende. Le conducteur en infraction recevra un courrier de rappel avec un montant majoré s’il ne règle pas la contravention dans un délai de 45 jours. En effet, la France et la Belgique ont signé un accord bilatéral garantissant un accès réciproque au fichier d’immatriculation des deux États, conformément à la directive européenne du 25 octobre 2011 (2011/82/UE) prévoyant de faciliter les échanges d’informations entre États membres de l’Union européenne. La France avait déjà signé des accords similaires avec le Luxembourg et la Suisse. L’Espagne et l’Allemagne devraient suivre. Il faudra attendre le 7 novembre 2013 pour voir la mesure s’étendre à toute l’Europe. À l’exception du Danemark, de l’Irlande et du Royaume-Uni, tous les pays membres de l’Union européenne seront alors obligés de communiquer les informations sur le véhicule et son propriétaire flashés par un radar, en cas de demande d’un autre État membre. « Mais l’absence d’accord bilatéral ne signifie pas, pour autant, que l’amende n’arrivera pas chez vous, en cas d’infraction à l’étranger », précise la Sécurité routière.
Sources légales
Nom Date d'ajout de la source
Directive 2011/82/UE du Parlement européen et du Conseil du 25/10/2011 facilitant l'échange transfrontalier d'informations concernant les infractions en matière de sécurité routière, JOUE L 288 du 5 novembre 31/08/2012
Pour lire cet article et ses sources connectez-vous ou abonnez-vous !
Se connecter
NOUVEL ABONNÉ ? S'INSCRIRE
Contactez-nous au 01 57 08 61 70
Nouvel Abonné
Pour une information sur notre tarification ou sur l’étendue des services proposés, nous vous invitons à remplir le formulaire.